À la rencontre d’une Thaïlande différente de celle des cartes touristiques

par jbwo

Les temples et les forêts thaïlandais ne figurent plus parmi les lieux à présenter. Leur renommée les a devancés depuis bien longtemps. Cependant, ce pays aux mille visages garde encore quelques beautés que le tourisme de masse n’a pas envahies. De la même manière, il existe des activités que la majorité des visiteurs n’a pas essayées.

Des temples exceptionnels que les visiteurs oublient malheureusement d’explorer parfois

La Thaïlande possède une quantité impressionnante de temples. Certains disposent d’une renommée très étendue. D’autres se veulent plus discrets, mais d’une beauté saisissante. Six d’entre eux sont classés parmi les plus beaux en Thailande. Les cités ici est nécessaire, afin que les touristes pourraient organiser leurs itinéraires. Il y a le Wat Phra That Doi Suthep et le Wat Rajamontean qui se trouve à Chiang Mai. Ce sont des temples bouddhistes très populaire en Thailande. Le Wat Arun et le Wat Saket rentrent aussi dans le classement. Ils sont situés dans la ville de Bangkok. Parmi eux, à Ayutthaya, il y a aussi Wat Yai Chai Mongkhon et Le Wat Rong Khun e Chiang Rai.

Mais, ce n’est pas tout. Il y a tant d’autres dans le pays.C’est le cas du temple de Wat Umong. Il se situe un peu à l’écart de Chiang Mai. Sa plus grande spécificité reste les tunnels qui l’entourent. Ces labyrinthes ont pour but de préserver la tranquillité de l’endroit. Le touriste appréciera le calme qui règne dans ce monument. Le chemin qui y mène se révèle aussi paisible que le temple. Les visiteurs écologistes préfèreront le Wat Lan Kuat. En effet, ce temple est entièrement constitué de bouteilles de récupération. Les moines n’ont rien jeté, et ont réutilisé les capsules. Des fresques de Bouddha brillent de loin grâce à ces capuchons de bouteilles. Le temple de Phanom Rung se veut plus connu que les deux premiers, mais jouit d’un calme appréciable pour les visites.

Des activités que certains touristes négligent au profit d’autres plus célèbres

Impossible de ne pas citer le Parc national de Doi Inthanon dans ce texte. Ce magnifique lieu rentre parmi les insolites, car les touristes privilégient rarement le nord. La visite de cet endroit promet des sensations multiples et différentes. Tout d’abord, la cascade de Wachirathan qui est la plus grande des cascades du parc. Les Pagodes Royles (Twin Pagodas)et la forêt en soi constituent aussides sites d’exception. Il est vrai qu’il faut de l’organisation pour s’y rendre.Cela, à cause de la distance du trajet, qui fait de 115 kilomètres de la ville de Chiang Mai. Mais ces efforts valent largement la peine.

Il est alors conseillé aux vacanciers de faire appel à des agences spécialisées pour bien organiser les visites.Les touristes peuventaussi inclure dans leur Voyage en thailande un tour sur l’île de Koh Tarutao. Il s’agit d’une étape mémorable pour les aventuriers. C’est la plus grande des îles du parc national marin de la province de Satun.Le tourisme de masse délaisse ce territoire à cause de son passé chargé. Cependant, cette distance en fait un site privilégié, intact et authentique. Les étrangers qui s’y aventurent découvrent une faune sauvage et préservée. Certains profitent de ce séjour pour faire une action solidaire, notamment en s’occupant des éléphants.    

Quelques villages et lieux à voir pour palper la réalité thaïlandaise

Les petites villes illustrent parfaitement l’âme de la Thaïlande. Elles montrent le quotidien du peuple et racontent un passé que les grandes cités ont tendance à oublier. Le village de Lampang se démarque par les moyens de locomotion utilisés par les habitants. Ces derniers se déplacent en calèche ou en voiture à cheval. Cela promet des promenades romantiques et pittoresques. Le choix de visiter ce pays offre une belle occasion aux touristes de vivre et de pratiquer cette mode de vie thaïlandaise de cette région.Changement d’ambiance à Mae Salong. Ce village se calque plus sur la Chine que sur la Thaïlande. Il comporte un temple et un chedi qu’il convient de visiter. Un séjour dans cette contrée sert à changer un peu d’atmosphère. Toujours à côté de la frontière birmane se trouve Sangkhlaburi. Cet endroit combine deux cultures : celle Mon et thaïlandaise. Les deux se relient par un pont en bois. L’activité principale consiste à se promener sur les bords du lac et à s’imprégner de l’ambiance des lieux. 

You may also like

laissez un commentaire